Territoriaux Snuclias

Paris 

Polysaturées !!!

Les conditions de travail au sein des services sociaux polyvalents ne cessent de se dégrader pour les CSE, ASE, SMS et adjoints administratifs.

Malgré la COP 21, l’administration semble prendre la polyvalence comme une ressource naturelle non protégée, un vivier d’agents dont on fait tout et n’importe quoi et dont on essaie de tirer toujours plus, sans en considérer l’épuisement :
• Lundi, nous devons doubler notre charge de travail en assurant les tâches de collègues absents et non remplacés, en attendant d’être à notre tour victimes d’épuisement et en arrêt.
• Mardi, aider la police pour l’expulsion des migrants le matin et finir la journée en plan canicule, tout en réfléchissant à l’éventuelle évaluation des Mineurs Isolés Étrangers par les AS d’accueil.
• Mercredi, partager notre évaluation avec la DPP, la police et avec la CENOMED sans respect des personnes accompagnées et du secret professionnel.
• Jeudi, passer la moitié de la journée à renseigner ISIS (et bientôt PIAF également), et l’autre à diminuer la charge de travail du Pôle Emploi en mettant en place des suivis sociaux exclusifs stigmatisant les demandeurs d’emploi rencontrant des difficultés sociales.
• Vendredi, être payé à temps partiel tout en ayant la même charge de travail qu’une personne à plein temps.
• Et le week-end essayer de se reposer tout en nous répétant que notre travail n’a plus de sens, que nos conditions de travail sont inadmissibles et s’inquiéter qu’elles se dégradent encore !

Et c’est dans ce contexte de multiplication des tâches, de non remplacement de collègues, d’injonctions toujours plus nombreuses, que le Nouveau Paris Solidaire se met en place !

Malgré la promesse faite par l’administration qu’aucun agent n’y perde, c’est bien une dégradation de nos conditions de travail et de nombreuses inquiétudes et incertitudes qui se profilent et viennent appesantir un contexte déjà morose pour les CSE, ASE, SMS et adjoints administratifs dans les services de polyvalence.

Il faut que vous sachiez que lors du Comité technique de la DASES du 17 septembre 2015, ce projet (le « Nouveau Paris Solidaire ») a reçu un avis défavorable ! (6 contre : CFDT, CGT, SUPAP-FSU, FO. 2 pour : UNSA et 2 Abstentions : UCP, CFTC). La DASES n’a pas tenu compte de ce vote et s’est bien gardée de vous communiquer le résultat par le flash-info.

Pourquoi ?

La Mairie souhaite faire croire que les organisations syndicales ont été associées et sont d’accord avec ce projet. C’est Faux !!!!! Pire encore, tous nos amendements (horaires, récupérations…), bien qu’ayant reçu un avis favorable, n’ont pas été retenus par Madame Versini et la DASES.
Agents CASVP-Agents DASES, le Nouveau Paris Solidaire nous réunit, profitons-en !

Profitons-en pour nous unir et ENSEMBLE, rappeler à l’administration que les agents des SSDP ne constituent pas une ressource inépuisable. Ne restons pas silencieux face à la dégradation de nos conditions de travail, au recul de nos acquis et à la perte de sens !

C’est MAINTENANT qu’il faut agir pour la défense de nos conditions de travail et de nos professions : ENSEMBLE !

 Pour des effectifs suffisants, avec le comblement des postes vacants.
 Pour le respect du statut et des missions des Travailleurs Sociaux.
 Pour une véritable négociation sur le projet de la Mairie.

Nous invitons les agents des services sociaux polyvalents DASES et CASVP, et les agents de la DASES, tous corps confondus, à participer massivement à la grève prévue :Le Mardi 15 mars 2016
Rassemblement à 12h00 Parvis de l’Hôtel de Ville

Version imprimable de cet article Version imprimable