Territoriaux Snuclias

8 octobre : Gagner des avancées pour les agents !

Le 02/10/2015


Le gouvernement vient de passer en force sur le protocole PPCR en décidant d’appliquer unilatéralement les mesures de celui-ci.
Il s’agit d’un accord cadre, c’est à dire un texte proposant des orientations générales sur les questions statutaires,le recrutement, les déroulements de carrières, les grilles de rémunération.
Tout au long des discussions, la FSU a porté les attentes des personnels en matière de restructuration des grilles indiciaires et d’évolution du point d’indice indispensables pour revaloriser les salaires et rattraper les pertes de pouvoir d’achat de cinq millions d’agents.

Cet accord n’est pas une réponse suffisante et satisfaisante pour régler la question salariale dans la Fonction publique !

Le protocole est loin de répondre à l’ensemble des aspirations et revendications des personnels. Les mesures proposées par le gouvernement sont éloignées de ce qui serait nécessaire pour rattraper les pertes de pouvoir d’achat. La revalorisation modeste des grilles dans un calendrier trop étalé rend incertaine sa mise en œuvre, le cadre budgétaire contraint se perpétuant. Le questionnement sur la concrétisation réelle de ces mesures est bien légitime.

Gagner des avancées pour les agents !

Le gouvernement propose toutefois des mesures qui intéressent les personnels, notamment sur le plan des déroulements de carrière et la reconstruction des grilles salariales. La FSU entend faire en sorte qu’ils en soient bénéficiaires.
Consciente que sans la mobilisation des personnels, il ne peut pas y avoir d’accord satisfaisant, la FSU a décidé de signer cet accord malgré ses insuffisances. En effet il constituait un point d’appui pour les carrières, les salaires et les retraites de tous les agents. La FSU par, ailleurs tenait à participer au comité de suivi pour veiller à la mise en œuvre des mesures favorables aux agents, comité où autrement elle n’aurait pas été représentée.

Le gouvernement passe en force !

En appliquant un accord minoritaire, le gouvernement crée un précédent qui remet en cause les règles légales du dialogue social.
La FSU tout en regrettant que les conditions d’un accord majoritaire n’aient pas été réunies, considère que le principe majoritaire doit rester la règle dans les négociations Fonction Publique.
Elle demande maintenant au gouvernement de préciser les conditions dans lesquelles il entend mettre en œuvre les mesures PPCR en concertation avec toutes les organisations syndicales représentatives.
La FSU appelle à poursuivre les mobilisations engagées, notamment dans le cadre de la journée unitaire interprofessionnelle du 8 octobre.

MANIFESTATION À PARIS À l’appel de CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES Jeudi 8 octobre 2015 14H PLACE DE LA REPUBLIQUE

{{}}

Documents associés

 

Version imprimable de cet article Version imprimable